• Chapitre 3

    Chapitre 3: Pour quoi?

    -J’ai parié avec Hugo et j’ai perdu mais depuis l’instant où tu m’es tombé dessus c’est comme ça je t’aime ! Et que ce tipe t’approche ça me rends malade ! Tu ne peux pas savoir comme je regrette de ne pas te l’avoir dit plus tôt !
    Je recule comme si il m’avait frappé. Tout mon joli monde nouvellement construit venait de s’écrouler. Et dire que s’il me l’avait dit deux heures plus tôt j’aurais été si heureuse…
    -Oh Thomas…
    -Je croix que vous avez des choses à vous dire. On se voit en classe.
    L’air détaché qu’il prit me brise, si seulement il y avait eu de la colère dans ses yeux… Oh le lâche il me laisse toute seule ! Il disparait de ma vue. Je me sens mal, j’ai les mains moites, la gorge nouée…
    -Je suis désolé mais…
    Je ne peux pas lui dire que je ne ressens rien sinon je lui mentirai et hors de question que je lui parle de mon amour pour Cam…
    -Tu as embrassé Maya ! Et puis je ne suis pas prête pour ça et… ! Je dois y aller à toute !
    Et à mon tour je sortis dehors. Et c’est seulement grâce à la mordure du froid que je me rappelle ma tune. Oh il fait beau mais je suis extrement  frileuse. Mes yeux se posèrent immédiatement sur lui, sans même que je le cherche. Mais il aurait sûrement mieux fallu que je ne le trouve pas. Me cœur se gonfle de jalousie. Il est entouré d’une vingtaine de filles de tout âge qui essaye de le charmer. C’était prévisible mais ce qui me fait le plus mal c’est le sourire amusé sur ses lèvres parfaites. Suis-je entrain de découvrir sa partie sombre ? Non je délire complètement… Ses yeux verts émeraude se posent moi et là il s’illumine d’un coup et se dirige vers moi. Mais ses traits devinrent inquiets. Oh non j’ai oublié de m’inscrire au théâtre ! Vite ça va bientôt sonner ! Je me détourne et cour jusqu’au panneau. J’entant des pas derrière moi, mais ils sont si rapides que ça en devient presque impossible… Cam surgi devant moi et me bloque le passage. Je laisse échapper un petit cri surprit. L’incompréhension me gagne, il était un dix mètres de moi ! Je sais que je ne vais pas très vite mais comme même !
    -Qu’est-ce qui ce passe ! Tu vas bien !
    -Oui j’ai seulement oublié de m’inscrire au théâtre et comme c’est que les quinze premiers qui sont prient…
    Je m’avance, pour moi la discussion est close. Mais visiblement ce n’est pas son ca, il me saisit le bras et m’attire contre lui. Je n’en peux plus… J’essaye en vain de le repousser, puis je commence à la taper faiblement puis avec plus de conviction, mais rien n’y fait il reste de marbre, je mords son épaule jusqu’à sentir un liquide chaud et poisseux se rependre dans ma boche. Le goût du sang me dégoute profondément, je l’ai mordu. Et la pour la énième fois aujourd’hui j’éclate en sanglot. Il fut déconcerté par ma réaction et moi je ne savais pas non plus pour quoi j’avais faits tout ça…
    -Que c’est-t ‘il passait ?! Tu lui as répondus quoi ?!
    -Je…je lui ai dit que je ne pouvais pas…
    Je le sens se décrisper. Il sent si bon, ses mains dans mon dos qui me sert, possessives. Le rythme de nos deux cœurs battant à l’unisson me ravie. La chaleur qu’il fait naître en moi me fascine et je l’aime tellement j’en veux plus… Mes lèvres deviennent brulantes. Il me murmure à l’oreille :
    -Je t’aime…
    Je m’envole. Les mots trouvent d’eux même leurs chemins.
    -Moi…
    Il pose une main chaude et douce sur mes lèvres grésée. Il me sourit visiblement amusé. Je suis si heureuse mais tellement troublée…
    -C’est mots sont trop important réfléchis s’y encore, tu n’es pas prête, après les avoir dit on ne peut pas faire marche-arrière.
    La colère et le soulagement  m’envahi brusquement. Il ne compte pas profiter de moi… Mais…
    - Comment oses-tu décider à ma place ! Et puis pour toi aussi c’est des mots importants !
    -Je t’expliquerais mais pas maintenant.
    -Mais… !
    -Tais-toi je te rappelle que tu dois encore t’inscrire au théâtre.
    Il se penche vers moi si prêt que mon nez efflore le sien, que nos souffles se mêlent et que ses cheveux me caressent le visage. Mon cœur bat si vite… Je brûle d’impatience. Il dévie sa trajectoire et vient embrasser mon front. Je suis d’abord étonné puis frustrée. Je laisse échapper un soupire de mécontentement. Un rire cristallin s’échappe de sa bouche. Il est encore plus beau quand il rit. Quant à moi je m’empourpre et me dépêche d’aller m’inscrire, les joues brulantes de honte. Puis il saisit à son tour le stylo en faisant bien attention attardé le contacte entre nos deux mains. La cloche sonne. Je suis encore bien trop gênée, je préfère monter seule mon beau Cam n’a pas encore finit d’écrire son nom. Et puis j’ai besoin de méditer à propos des événements étranges qui se sont produit comme sa rapidité, sa force et sa résistance et je ne peux pas réfléchir. Mais je l’ai mordu ! Mon dieu quelle débile  et je n’y suis pas allé de mains mortes, il doit avoir mal ! Je dois aller voir comment il va.
    -Je suis là.
    Je sursaute mais repense vite à mon objectif, j’aurais tout le temps de repenser à tout ça plus tard. Je soulève le col  de sa chemise. Que n’est pas ma surprise lorsque je ne découvre absolument rien…
    La journée passa, l’après-midi nous eûmes qu’anglais et on fut classé par ordre alphabétique. Dans la salle il n’y avait que des tables de trois. Et bien évidement Meyer est comprit entre Maurise et Picardo. En silence gêné s’installa même si Cameron n’en manqué pas une pour me toucher ou me parler en gros pour montrer à Thomas que je lui appartiens et je dois avouer que ce n’était pas si déplaisant. Je n’avais pas appelé mes parents car je savais bien qu’ils travaillaient et que soit je restais une heure en permanence soit je rentrais à pied chez moi. J’avais déjà essayé une fois en sixième et il faisait nuit quand je étais enfin arrivé à destination. Depuis je n’avais jamais réessayé. Et là tout de suite j’ai peur…
    -On rentre ensemble ?
    -Hein ?
    -Enfin si personne ne te cherche. Tu sais j’habitais dans cette ville il y a longtemps et je connais un chemin sympas  pour aller dans le village d’à côté qui est actuellement le mien et le tien si j’ai bien compris. Alors tu en dis quoi ?
    J’y ai bien réfléchis à midi et il n’y a qu’une explication possible… C’est un vampire. Il n’y a que ça qui puise expliquer sa blessure qui se guérit miraculeusement, sa force surnaturelle, j’avais beau essayer de toutes mes forces de me dégager il n’a pas bougé d’un pouce, sa vitesse, sa perfection et puis en anglais il était super bon… Mais s’il y a bien une chose que je ne sais pas c’est ce que j’en pense. J’ai toujours rêvé d’une vie où la magie serait présente, j’ai toujours dit ne pas comprendre les gens qui la repoussent dans les filmes ou dans les livres, mais tout est si différent maintenant que ça m’arrive. Tue-t-il des humains ? Ne suis-je qu’une proie parmi tant d’autre ? Quels moyens ai-je pour me défendre ? Quand il dit qu’il habitait ici il y a très longtemps il entend longtemps pour un humains ou pour un … Je ne parvins même pas à penser ce mot… Je devrais être morte de peur, mais non, je suis curieuse et je crois que je l’aime encore plus. Mais ce sera sans doute différent quand je connaitrais son régime alimentaire…
    -D’accord…
    -Il y a une boulangerie juste à côté et il parait qu’ils font de très bonnes choses…
    Une image noie sa si belle voix. Je le vois entrain de sucer tout le sang de la pauvre caissière, puis il me la tend et déclare d’un air amusé : tu en vue un goute ? Je secoue le tête puis crie comme un ictérique :
    -Non mais ça va pas !............Je……….j’ai pas d’argent…..
    Il me regarde comme on fixerait une bombe sur le point d’explosée, alors il a compris que je sais…

    Alors vous pensez qu'elle a résond? Que va t'il se passer et surtout vous préférez Cameron ou Thomas? Y aura t'il un triangla amoureux? En tout ca dans le prochain chapitre tous va vraiment commencer....


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 00:02

    moi je prefere cam y a juste une chose que j ai remarque cest un super chapitre mes je trouve que sa va trop vite

    2
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 00:06

    oui je sais, je vais tout le temps trop vite.... Ah!!!!Ca m'énerve! Sinon merci et tu porrais me dire quels trucs j'aurais dûs plus approffondir?

    3
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 11:15

    biensur je trouve que t aurait du un peu plus approfondire la relation avec cam parce que tous de suite tu les fait dire je t aime et aussi t aurait peut etre du nous expliquer comment elle en est arrive a la conclusion que cest vampire enfin sa cest mon avi perso

    4
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 12:08

    Leurs relation enfait c'est normal  que ca aille vite parce que........... Et je suspose que tu parle ddu moment où elle l'a trouvé? Et ben j'avais la flaime de l'écrire parce que je voulais arrivé rapidement à un moment qui devrait avoir lieu au prochain chapitre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :