• Hikage no suiiki partie 2:

    Bon bas v'là la deuxième partie, j'esspère que elle plaira!!! Bon je risque d'avoir du retard mais bon^^

    Page 1:

    La voix à présent familière du présentateur résonna dans l’arène. Mon cœur battait si vite. Je risquais d’affronter Rogue, mon ami… Pour quoi avait-il était si méchant avec moi ? Mes yeux étaient encore humides et sûrement rouges, j’avais pleuré des heures sans vraiment comprendre, contrairement à d’habitude aucune pensée ne se formait en moi, seul cet horrible sentiment persistait. Pour quoi ça me faisait aussi mal ? Seul Grey pouvait me toucher autant….Mais j’aimais …Grey…Non…Impossible….Et pourtant….Ca expliquerait tout…Y comprit ces contacts électrique et ma joie quand je l’ai vue dans le couloir… Et quand je repensais à cette nuit. Ses bras autour de moi, ma tête sur son puissant torse dénudé… Soudain je me pris une gifle mentale en me souvenant qu’il ne m’aimait pas, ces yeux étaient si froids sur moi. Non, il ne pouvait pas ressentir ce que je ressentais ? Ce que je ressentais…. Je ressentais quoi ? Je ne parvenais pas à mettre un nom dessus… Je sentis mes yeux me bruler et je me mis à papillonner des paupières pour chasser les larmes que je sentais venir. Soudain une personne me prit au dépourvu en m’offrant les mots que je cherchais :
    -Juvia je t’aime ! Mais je n’aurais pas de pitié car si je gagne, je t’emmène !
    Je ne fis pas attention aux paroles insensées de Léon contrairement à d’habitude où je faisais un sourire gêné. Je me mis à murmurer quel que mots si bas que personne n’aurais pu les entendre :
    -Oui… C’est ça… Juvia l’aime….
    Dire ces mots me fis tout bizzard et alors que des millions de papillons dansaient dans mon ventre son beau visage s’imposa à moi comme une douloureuse évidence. Il était le tigre, j’étais la fée, j’étais seul et lui encore plus, cette nuit avait était la plus parfaite, pour une fois mes souvenirs de m’avaient pas poursuivi dans mes rêves, il était la lumière dans mon ombre, une lumière trop loin et trop chaude pour pouvoir être possédée. Rogue…Un sifflet retentit m’expulsant de mes pensées. Perdue. Aucun mot ne pourrait mieux décrire ma situation. Je ne savais même pas quoi faire… Soudain je fus séparé de mes amis en un battement de cil. J’apparue dans une immense pièce sombre au lustre géant, au centre dégagé, aux grandes baies vitrées qui ne laissaient passer que les doux et pales rayons de la pleine lune (ce qui était très étrange étant donné qu’il faisait jour il y a une seconde même pas), aux meubles vieux et vraisemblablement précieux. On aurait dit une salle de balle ! Une envie soudain me prit et je me laissai emporter par un de mes nombreux fantasmes. Je me voyais dans une somptueuse robe aux couleurs de l’océan, valser dans les bras du dragon de l’ombre vêtu comme un prince des ténèbres .Je l’imaginer mystérieux et dangereux ce qui me donna envie de sauter partout dans la pièce. Stop Juvia doit vaincre ses ennemis et rester sérieuse ! Me persuadais-je à voix haute. Aller il faut que Juvia trouve quel qu’un ! Continuais-je.
    -Trop tard je t’ai trouvé la première et je ne te laisserais pas partir d’ici sans t’avoir vaincu !
    Je fis volte-face et vis Shélia.

    Hikage no suiiki partie 2:

    Shélia… Ses mignonnes petites couettes fuchsias se balançant au grès d’un courant d’air glacé, ses grands yeux bleus foncés me fixaient avec détermination, ses lèvres roses et pleines affichaient un sourire éclatant et aux allures insouciantes, oui, tout en elle lui donnait un air inoffensif et enfantin, mais ce n’était que l’une de ses personnalités…

    Page 2:

    Je me surpris à repenser à sa phrase. Pourquoi moi ? Je lui avais faits quelque chose ? Je ne me sentais pas d’humeur à me battre, malgré le masque neutre que j’avais enfilé automatiquement j’étais en plein cao intérieur et mes sentiments étaient comme un océan déchainé dont  les grosses vagues m’empêchaient de reprendre mon souffle, c’était comme si l’eau amère avait forcés l’entrée de ma bouche et s’infiltraient dans mes poumons toute en me brulant. Je souris amèrement en pensant à ça, une mage d’eau qui se noie, on aura tout vue ! Le bruit que fit Shélia en  s’agitant attira mon attention et je me tournais vers elle. Son visage aux trais ronds avait rougi pendant que ses pieds tambourinaient  sur le sombre dallage en pierre et que ses bras bâtaient l’air, elle poussait aussi de petit cris frustrés. J’attendis que elle ait finit en essayant de paraître impassible. Elle reprit rapidement sa couleur originelle et cessa son manège pour pointer un doigt vers moi et déclarer avec  une voix qui trahissait sa colère :
    -Ce n’est pas parce que tu as eus le cœur de Léon que tu peux me battre !
    -Pardon ?
    Les mots étaient sortis tout seul de ma bouche et mes mains se refermèrent automatiquement sur la petite épée qui se balançait mollement contre ma poitrine, dont le métal anormalement froid et la petite pointe mordaient ma peau blanche. Ce contacte me calma et me réconforta automatiquement. C’était comme si un bout de Rogue était dedans. Le pendentif qu’il m’avait donné pour que je puisse vaincre Minerva, j’espérais énormément que ce petit objet signifiait plus que ce qu’il avait dit. Rogue. Son visage. Sa voix. Son sourire. Son rire. Ses yeux. Ses cheveux. Son odeur. Sa chaleur. Son torse. Ses bras. Ses mains. Rogue. J’aimais tout en lui, tout me manquais tellement. Qu’est-ce que je n’aurais pas donné pour qu’il me prenne dans ses bras, qu’il me sert fort contre lui comme si j’étais le plus précieux des trésors, que son torse dénudé laisse entrer en moi le torrent d’éclaire qui me ravis et m’intrigue tellement, que son nez s’enfuisse dans mes cheveux pour revenir doucement à mon oreille, laissant un trainée électrique après son passage, que son souffle chaud me chatouille agréablement quand il me dit je t’aime… Son regard et ses paroles haineuses me rattrapèrent. Je me sentis transpercée de toutes parts, une douleur effroyable partant de mon cœur se rependit dans tout mon corps. Et des larmes silencieuses scionnèrent mes joues brulantes de hontes. J’eus toutes les peines du monde à murmurer ses quelques mots :
    -Juvia ne te prendras pas Léon car elle sait ce que c’est que d’aimer quel qu’un qui ne ressent rien pour toi…
    Mes larmes redoublèrent et j’avais l’impression que dès qu’une d’elles sortaient de mes yeux on m’électrocutait. Sentir le regard désolé de Shélia sur moi me contrariais beaucoup et me rendais honteuse, je serrais mes points si fort que mes ongles bien limés s’enfoncèrent dans ma peau et laissèrent quel que gouttes de sang s’échapper. De plus,   Je savais bien que ceux qui écouterais ce que j’ai dit penserais que j’avais parlé de Grey, c’était vrai que lui aussi ne ressentait rien pour moi et que je l’aimais toujours aussi fort, mais en réalité je pensais à Rogue…Je ravalais mes larmes, redressais la tête, respirais un bon coup puis déclarais :
    -Juvia n’a pas envie de t’affronter, mais puisque l’honneur Fairy Tail en dépend elle le fera !
    Soudain l’adrénaline se rependit dans tout mon corps me poussant inexorablement et irrésistiblement vers mon ennemie improvisée. Celle si hocha la tête avec un grand sourire franc et déclara avec enthousiasme : 
    -Commençons !
    Je me contentais d’hocher la tête. Bien trop vite  elle utilisa un puissant hurlement du dieu céleste.

    Hikage no suiiki partie 2:

    Je n’eus le temps de rien faire  Je me retrouvais projeté contre la roche roide et dure. Le choc fut terrible j’eus l’impression que ma tête était réduite en bouillit puis toute la douleur se répercuta dans les plus infime parties de mon corps. Je finis par glisser le long de la paroi, inerte. Ma tête tournais et me lançais énormément. J’eus toutes les peines du monde à reprendre mon souffle comme si quelqu’un tenait fermement son poing enfoncé dans mon ventre, et à passer une main derrière ma tête endolorie. Mes doigts tremblants rencontrèrent un liquide chaud et poisseux. Ca ne présageait rien de bon, si la plait et trop profonde je ne pourrais pas venir à bout de Shélia et encore moins de Minerva...

    Page 3:

    Cette femme sans cœur qui avait fait souffrir ma Lucy, ma première véritable amie… Une vague de rage me saisit au coup et qui comme une main puissante qui enserra ma gorge  et me poussa vers le haut. Je poussais si fort sur les muscles de mon corps que je crus un instant qu’ils allaient céder. Mais Fairy Tail valait bien que je donne tout qu’importe mes états physique et moral. Je me mordis la lèvre inférieure pour réprimer un gémissement que j’allais lâcher alors que je finis de me redresser. Mes yeux se plongèrent d’eux même dans l’océan inquiet qu’était les yeux de la chasseuse de dieux céleste. Ses lèvres s’entre ouvrirent pour laisser passer des mots désolés :
    -Je ne t’ai pas faits trop mal ?
    Je fis naître un sourire narquois sur mon visage. Celui-là même qui me brûle tellement…
    -Tu rigoles là, tu ne feras rien à Juvia avec ça ! M’exclamais-je en essayant de paraitre sûr de moi.
    -Parfait ! Alors continuons ! Me défia-t-elle avec entrain.
    Mes pensées étaient anormalement confuses. Je ne parvenais pas à trouver d’attaque, les millions de bourdonnement dans ma tête m’empêcher de me concentrer. Machinalement mes doigts allèrent à la rencontre de la minuscule épée. Une caresse. Une seule. Extrêmement légère. Ca suffit amplement à remplir mon corps de sa froideur, comme une mini-décharge. Mes idées s’éclaircirent d’un coup, la douleur devint lointaine comme si elle n’était plus qu’un mauvais souvenir. Mes lèvres s’entrouvrirent, aspirèrent un peu de cet air gelé tellement agréable. Ma tête s’inclina d’elle-même légèrement sur mon côté, évitant inextrémis une attaque de la petite Shélia, mes cheveux balayèrent mon visage. Le ruban qui les retenait se rompit dans un claquement sec. Et ils tombèrent en cascade sur mes épaules. Rien. Absolument aucun sentiment en moi. Je ne saurais comment le décrire à part que je savais quoi faire, c’était comme si je n’étais qu’une machine exécutant des ordres sans les comprendre. Une voix féminin se mis à crier sans la moindre émotion :
    -Remontée bouillante de la nappe phréatique !
    Ce fut seulement au moment où ma main se pale se retrouva sur le dallage froid, où un craquement ce fut entendre et où je vis Shélia baignant inconsciente dans  une eau fumante que je compris. C’était moi. J’avais utilisé un sort que je ne connaissais pas, sans même m’en rendre compte !!! Je fus soudain horrifiée, dégoutée par mes propres mains. Je ne contrôlais même plus mon propre corps. Mes mains tremblaient devant mes yeux surement ronds. Je sortis du brouillard qui avait endormis mes sens en voilant Shélia se relevait, indemne avec un grand sourire. Je me sentis soulagé d’un coup, c’était comme si des millions de kilo dont je ne connaissais pas l’existence avaient quittés mes épaules.
    -C’est pas mal Juvia ! Me dis la chasseuse de dieux avec un grand sourire
    Gagner. C’était la seule chose que je devais faire. Et même si Shélia était d’une très grand force ça m’étais bien égale. La douleur qui était réapparut ne me gênera pas. Mais si je voulais la vaincre il fallait que je frappe d’un coup tellement puissant que même avec ses pouvoirs elle ne pourrait pas se relever !
    -POUVOIR ENFUIT DES CINQ OCEANS !!! ATTAQUE ULTIME !!!
    Encore une attaque inconnues… Je hurlais. Oui comme jamais…Je mis tous mes sentiments dans cette attaque. Je pouvais sentir toute ma magie se diriger vers mes mains tendus en direction de mon adversaire. C’était étrange cette énergie en moi… D’un coup tout partie. J’eux juste le temps de voir Shélia s’écrouler. J’avais réussis. Je souris. Je tombais.

    Hikage no suiiki partie 2:

    Mes jambes se dérobèrent sous mon corps et le monde vacilla. J’étais épuisé… Vidée… Un cri. Une voix que je connaissais par cœur et qui me faisais trembler à chaque fois. J’aimais tellement cette voix, mais là elle me vrilla la tête…
    -Juvia !
    Grey….Le noir. Ses bras qui me rattrapèrent inextrémis avant que je ne touche le sol. Je le sentais m’allonger à terre. Je sentis sa main froide se poser sur mon front brulant ruisselant de sueur, se simple contacte envoya des vagues enflammées dans tout mon corps endolori. Mes joues se mirent à dévernirent brulantes, mon cœur s’emballa et il explosa trop plein de désire inassouvis, d’amour non partagé et de mélancolie féroce. Je n’avais cependant même pas la force de dire merci. J’avais à peine celle de respirer et encore l’air se raréfié pour moi…  Toute mon énergie me quittait peu à peu…

    Si vous aimez ma fic' allez lire celle là elle est géniale!overdosedemanga.eklablog.com/chapitre-1-une-fille-solitaire-a106626428

    Page 4:

    Est-ce que j’étais en train de mourir dans les bras de Grey ? La mort à l’air douce en tout cas…Je m’imaginais que plus elle se rapprochait plus tu souffrais, mais c’était exactement l’inverse…  J’avais l’impression que j’allais m’envoler doucement… J’étais calme, comme si la mort était une vieille amie. Mais est-ce que je mourrais vraiment ? Peut importe, je suis bien, calme, libérée….
    Une voix.
    Une menace incompréancible.
    Une réplique.
    Un réveille douleur, la réalité qui expose à la figure.
    Minerva était là, elle veut affronter Grey….Il ne sera jamais assez fort… Grey…Mon cœur me faisait tellement mal, je ne comprenais plus… Je croyais avoir réussis à l’oublier un peu mais j’ai l’impression que mes sentiments sont encore plus fort… Un bruit sourd. J’entrouvrais un œil, ce qui me demanda un effort surhumain, pleine d’effroid en imaginant que ça pourrait être le mage de glace…
    Effectivement il était debout, mais ne se tenait pas droit et son corps était plein d’ecchymose, son visage, celui là même que j’avais tant idolâtré était tordue par un rictus de douleur.

    Hikage no suiiki partie 2:

    Le mur derrière lui était très endommagé. Si seulement le pire, si seulement le visage de cette femme était froid plutôt que satisfait. J’aurais tant voulus lui faire ravaler son sourire sadique ! J’aurais aimé avoir le pouvoir nécessaire pour pouvoir faire quelque chose, pour ne pas rester immobile alors que Grey enchaîné des attaques que cette femme repoussait avec une aisance déroutent. Elle se contenté de légers gestes de la main. Puis elle passa à l’offensif. Mon cœur battait si vite en moi, il me faisait tellement souffrir, je crois que j’aimais je n’avais eux aussi peur. Oh Grey ! Je me noyais, je brulais, je me consumais, je mourrais… La dame de Sabertooth envoya valser l’homme que j’aimais tant à l’autre bout de la gigantesque salle.   Il subit une vingtaine de coup venu de nulle part, il ne peut donc en éviter aucun.  J’avais mal, j’avais l’impression que toutes mes côtes explosaient que ma tête était compressais, jusqu’à être réduit en bouillie, c’était comme si je ressentais chaque coups…. Je scrutais avec encore plus de peine le mage de glace priant pour qu’ il se réveille, mais rien, il ne bougeait pas. Puis mon œil loucha sur cette femme. Un poignard sortit de nulle part était niché dans sa main pale. Elle avançait avec grâce jusqu’au corps inerte  de Grey. Je hurlais. Le monde n’existait plus, seul lui restait. Mes poumons se décrochèrent mon cœur s’embrasa. Mais mains se posèrent instinctivement sur la petite épée suspendue à mon cou. Alors que mon cri s’arrêta ça recommenca.  Encore une fois des mots inconnu se freillèrent un passage vers l’extérieur.
    -Naissance du phénix !!!
    L’épée s’élimina, tous la pièce fut bientôt nimbée dans une lumière éblouissante. Je me sentais mieux, comme si cette lumière étrange m’était bénéfique…. Bientôt elle se concentra en un point devant moi. Un œuf apparut dans mes mains. Rouge, chaud, brulant même. Pourtant je n’avais pas mal. Je le sentais pulser contre moi. Pourtant je n’étais pas dégoûté et je n’avais pas peur. Je ne savais pas trop pour quoi mais je fus prise d’une envie étrange d’appeler l’être qui sommeillait là-dedans, et étrangement j’avais oublié tous ce qui se passé à l’instant. Je dis le premier mot qui me vint à l’esprit.
    -Phumsec…
    Un craquement, bientôt suvit de nombreux autres. La coquille se fissura. Une tête rouge se freilla un passage jusqu’à la lumière. Je fus irrésistiblement attirée par ses yeux noirs qui me fixaient, on pouvait y déceler une intelligence pareille à celle d’un être humain, et ils semblaient si profonds…. De grandes ails pourpres léchées pas des flammes allèrent envoyer des éclats de coque un peu partout autour de lui. L’oiseau de feu vola au dessus de mon corps meurtrit puis il se posa gracieusement à côté de ma tête. Je voulus la bouger pour le voir mais la douleur m’en empêcha.  Pourtant, je sentais ses flammes me lécher, elles me réchauffèrent et me rassurèrent, c’était si étrange de toucher le feu…  Il poussa un cris ou non plutôt un chant harmonieux et léger que je compris.
    -Ne bouges pas je m’occupe de toi.

    Page 5:

    En moi étais encore le pouvoir de l’épée, je le savais et que cet animal étrange me parle me sembla normal, même familier… Un liquide tiède toucha ma tête en sang. Toute la souffrance, envolée en un instant…. Même ma fatigue et la douleur dans mes autres membres. Je tentais avec succès de me relever. Je croisais le regard ensorcelé de Minerva et l’enchantement se brisa, le voile devant son regard se dissipa  et je retrouvais mes pensées. Je savais à présent ce qui me rester à faire. Le pendentif toujours dans ma main changea. Il s’agrandit. Et dans mes mains, sous mes yeux stupéfaits une épée fine, légère, équilibré, aiguisée, dans la séparation avec la lame brillante et le manche adapté à ma main était composé de million de petits fils d’argents qui s’entrecroisaient.  Une arme magnifique, puissante, magique….  Phumsec chargea le premier et fondit sur la dame de Saber Tooth. Il ouvrit  son bec orangé et des flammes s’abattirent sur Minerva. Puis d’un coup elles disparurent. Et là les paroles de Rogue me revinrent en mémoire, il empêchera Minerva de t’envoyer dans un autre monde…C’était donc là que l’attaque de l’oiseau mystique étaient passées… Rogue… Grey… Mon cœur balançait… Et ça me faisait atrocement mal. Et tous deux avaient était blessés par cette femme. Non, je ne la laisserais plus jamais recommencer. La rage monta en moi grondant dans chacune de mes cellules. Aveuglant tous mes sens. Un seul but. Lui faire payer. Je sentais ma magie affluer dans mes mains, elles étaient devenues le point de concentration de toute mon énergie. Cette attaque devait être la bonne car je ne pourrais pas en faire plus… Une explosion désintégra l’endroit où je me trouvais à l’instant. Phumsec, une main tient fermement sa patte tandis que l’autre tiens l’épée dans la quelle ma magie avait filé, elle vibrait contre ma paume et mes doigts. La fumée nous masqué et la dame de Saber Tooth pensait sûrement m’avoir éradiqué, car pour elle j’étais sûrement une écervelée, une cible simple, voilà pour quoi de moi et Lucy c’est elle qu’elle a préférée faire souffrir. J’étais passé de pièce maitresse à boulet. Voilà comme on me voyait…Mon cœur se serra brusquement, je sentais trahis, j’étais écœuré. J’étais passé pour stupide et tout ça pour quoi ? Pour rien… Grey n’a jamais fait attention à moi alors pour quoi là, maintenant, surtout après ce qu’il m’a dit ? Aucune idée…Aller Juvia pense à ton combat ! Alors que Phumsec s’approchait de Minerva  je le lâchait.  Grace à ma magie j’avais réussis à atterrir gracieusement devant elle. Je vis avec plaisir ses yeux verts s’écarquiller.  Agir plus vite qu’elle, c’était là mon seul échappatoire… Pour la première fois j’utilisé une épée… Je donnais toute ma force et toute ma magie déjà bien consommée  dans cette attaque. L’arme s’arrêta après avoir effleuré la chaire de mon ennemie l’arme s’arrêta, ou plutôt je l’ai arrêté, car je ne voulais pas blesser gravement quel qu’un, je n’étais pas comme elle.  Et donc au moment où je l’effleuré du tranchant de la lame ma magie se déchaina sur Minerva. Et tout ça avant que elle n’ait remué un cil. Je vis son regard perdu m’inspecté comme si elle ne comprenait pas comment moi le boulet de l’équipe de Fairy Tail j’avais pu faire ça…. Ses mains se tendirent vers moi dans un ultime reflexe puis elle s’écroula. Mes jambes flagellèrent. La fatigue m’envahit avec toute la férocité d’un lion. Garde les yeux ouverts, pour Grey. En repensant au blessé je réussis à rassembler l’énergie pour faire deux pas et m’écrouler à côté de lui. Je pris sa main, brulante. Je n’avais même plus assez de pouvoir pour le rafraichir avec mon eau. C’en fut  trop, ma fatigue mêlée à mon impuissance fit aux coins de mes yeux des larmes amères. Puis alors que je me maudissais intérieurement une idée me vint.
    -Phumsec ? Appelais-je d’une voix tremblante.
    Le silence me répondit. Puis la voix lointaine du présentateur vint le briser.
    -Il ne reste donc plus que Rogue Chenny et Juvia Lockser…..
    Toutes ses paroles n’étaient plus qu’un bourdonnement assourdissant. Je pouvais presque sentir mon cœur se fissurer puis éclater un mille morceaux. Je ne pourrais jamais lui faire quoi que ce soit, mais il y a Fairy Tail…. La lutte que je menais pour ne pas pleurer était très douloureuse. Je penchais entre amour  et loyauté.  Mon âme semblait comme déchirée, seul sous un ciel noir, sans personne pour panser ses blessures. Je baissais les yeux sur Grey . Il fallait en terminer vite avec tout ça sinon il ne pourra pas se faire soigner. Une idée surgit devant moi. Oui voilà la solution, même si elle était couteuse et non sans conséquence. 
    Je mis bien cinq minutes à me relever. J’avais mal un peu partout et j’étais exténuée c’ était à peine si j’arrivais à garder un œil ouvert.

    Page 6:

     Les minutes passèrent longes, si longes que je n'en voyais pas le bout. Mon cœur ne cessait son interminable course  et à chaque fois que j’ouvrais la bouche pour respirer un poignard s’enfonçait dans mon bouche pour finir par se planter dans mon cœur. Mes mains saignaient à force d’être percé par mes ongles et elles étaient parcouru de vives petite douleur. Tout mon corps jouait des castagnettes. L’envi de partir de m’enfuir en prenant mes jambes à mon coups ne cessait de s’axsentuer, jusqu’à devenir une obsession. Alors que je finis par seder à mes envies et que je me retournai pour faire face à une lourde porte en ébène j’entendis des pats se rapprocher. Le sang dans ma tête s’adapta à ce rythme régulier. Avec la peur au ventre et le cœur en proie à mille souffrances je fis face. Il était là, devant moi aussi beau que j’aurais pu en rêver il avait revêtue son armure habituelle, sobre et élégante. Cependant sa cape avait disparu et son haut gris était en pièce. Je reconnaissais facilement ses marques pour les avoir vue depuis des années. Gajeel, il l’avait donc battu. Une bouffée de fierté monta en moi puis elle fut vite balayée par la culpabilité. Mes yeux continuèrent à scruter ses muscles sayants, je m’imaginais déjà tout contre lui, sa peau contre la mienne provoquant cette magnifique sensation électrisante, ses bras se refermer sur moi et me serrer comme si j’étais la chose la plus précieuse au monde.  Son regard rouge profond et intriguant, comme toujours dépourvus d’émotion était barré par des cheveux de jais en bataille ce qui créait un étrange constrate avec ça peau d’une blancheur rare. Ses lèvres fines et bien dessiné étaient complètement neutre. Je me sentie soudain très mal, ça ne lui faisait donc rien de devoir m’affronter ? Un geste simple me fit sortir de ma torpeur, il écarta une mèche sombre de sa vue puis s’avança encore, inexorablement vers moi. J’aurais voulus ne jamais exister, pouvoir disparaitre, me tapir sous terre et ne plus être Juvia Lockser, mage de Fairy Tail et amoureuse de deux homme merveilleux aux pouvoirs extraordinaire, aux cœur et aux corps magnifique, qui n’en ont rien à faire d’elle j’aurais voulus ne pas être cette écervelée qui ne sais même pas qui elle est et ce que elle veut. J’aurais voulus pouvoir ne pas faire ce que je m’apprêtais à faire…
    -Juvia…
    Sa voix… Harmonieuse, enchanteresse, profonde et douce légère même  et cette fois si je réussis à  déceler un sentiment, le quel je ne savais pas trop… Une délicieuse décharge vient me caresser, rien que le fait de l’entendre prononcer mon nom me mettait d’un coup dans un état !!! Puis la panique monta un moi. Mais il le fallait. Je sentis c’est yeux se poser sur moi, c’était très étrange cette chaleur qui naquit dans mon ventre. Aller je devais le faire ! Je déglutis péniblement une fois, je pris de grandes bouchée d’air froid et contrairement à avant où ça m’appésais j’avais l’impression d’avoir la gorge cisayée. J’esquissais un geste faire lui, je volais simplement le toucher, je ne rêver que de ça, j’avais l’impression que ces puissants bras m’appelaient, mais non. Je me ravisais et ramena ma main à ma poitrine. Mais ma main…L’épée !!!!Une panique sourde s’installa en moi quand je compris qu'elle avait disparut, je ne pouvais pas perdre le seule chose qui me vient de lui. Mes yeux paniqués parcoururent l’immense salle et en même temps mécaniquement, ma main tremblante tâtonna ma gorge. Et elle finit par retrouver mon précieux collier qui avait toujours sa froideur inhabituelle, j’avais l’impression de ressusciter. Je croyais comprendre que l’épée se nourrissait de mes propre pouvoir pour grandir ainsi comme j'étais à cour d’énergie magique je ne pouvais l’utiliser, c’était surement pareil pour Phumsec. Mais j’y pensais, Rogue savait t’il ce qu’était vraiment son collier ? Rogue comment tout a put se dégrader de la sorte ? Ce matin même Juvia c’est réveillé dans tes bras et maintenant voilà que l’on doit s’affronter comme des ennemis ?!!Criais-je en moi. J’avais mal, tellement mal….Juvia refuse de devoir faire ça, elle ne le peut pas, c’est impossible…continuais-je abattus.  Puis peu à peu je compris ce qui était le mieux à faire. Peut-être que je le regretterais, ça m’étais égale. Je sentais encore le regard insistant de Rogue sur moi. J’avais l’impression d’être mise à nue, que toutes mes pensées et mes souvenirs intimes lui étaient visibles. Mes mains me brulaient et mon corps était vidé, mon esprit lessivé. Avais-je vraiment le choix de toute façon ?
    -R..Ro…Rogue…Juvia doit te dire……quelque chose….
    C’était ma voix, incertaine, hésitante, pleine de pauses causées par des respirations brillantes ? J’allais jusqu’à me demander si il m’avait entendu, ce qui serait un vrai miracle. Et puis j’étais complétement paniquée plus que jamais je pensais…

    Page 6:

    Il la regarda, toute sa colère envolée. Les yeux de la couleur des profondeurs des océans de la jeune fée étaient grands ouverts par la peur, oui il pouvait la voir, tapie dans son regard inondés et perdu dans les vapes. Il lui aurait suffi de faire un geste pour essuyer les larmes silencieuses qui coulaient sur ses joues rosies, mais au dernier moment il se ravisa cette pulsion qui montait en lui. Puis le regard de Rogue alla se promener dans ses cheveux bleu qui étaient il n’y a pas longtemps était attaché en une queue de cheval haute et gracieuse, à présent ébouriffés et collés entre eux par du sang, un bouffée de rage folle monta en lui, le chasseur de dragon du faire un effort surhumain pour ne pas siller. Puis il vu sa peau blanche semblable à de la porcelaine, égratignées de partout et couverte de poussière. Ses habilles en lambeau ne couvraient que le nécessaire laissant apparaitre de belle forme abondantes et bien dessinées, ce qui fit naître en lui une bouffée de désire. Le tigre constata que la jeune femme tremblait, il la contempla encore et reconnu beaucoup de signe de fatigue…
    -Je t’écoute, répondit-il d’une voix qu’il força à être neutre, malgré les sentiments opposé qui bouillonnés en lui.
    -Hum Juvia….
    Elle stoppa sa phrase, mordit nerveusement sa lèvre inférieur puis au grand désarroi du mage  combla en un pat l’espace  qui se trouvait entre eux.  Son cœur s’emballa, tout son corps pulsa comme pour le pousser vers elle. La mage d’eau se grandit, s’approche encore, ses cheveux vinrent lui chatouiller agréablement le cou, puis  Juvia murmura en un souffle hardant à l’oreille du jeune homme :
    -Juvia ne peut pas se battre contre Rogue…
    Sa carapace éclata. Il ouvrit grand ses yeux, pleins d’un mélange d’émotions indéfinissable. Puis en un reflex il attira son corps frêle et gelé contre lui et la serra le plus fort qu’il put, il aurait désiré qu’elle se fonde en lui, bien que elle soit là contre lui le mage de l’ombre voulait plus. La fille de la pluie était d’abord raide puis elle lui rendit son étreinte. Leurs habilles mutilés laissèrent passé le courant électrique qu’ils commençaient à connaitre mais qui restait toujours aussi extraordinaire. Il aurait aimé voir son visage… Son cœur cognait fort, vite… Puis le mage rompu cet instant magique à contre cœur, de ses mains il enserra les épaules de Juvia et la repoussa doucement, il la fixa intensément de longue secondes puis il déclara :
    -Je déclare forfait.
    Le bruit de la foule lui parvint, lointain, noyé dans les yeux pleins de surprise de la fille de la pluie. Il sentit un sourire naitre sur ses lèvres sans qu’il puisse le retenir. Le regard de la mage de Fairy Tail le brulait, il était tellement intense… Puis elle secoua sa tête et ses boucles bleues dansèrent alors que ses larmes cascadèrent.
    -Juvia ne voulait pas ça !
    -Je sais, mais moi non plus je n’aurais pas eus la force de t’affronter.
    Sa voix toujours neutre était trahie par l’amour qui brillait dans ses yeux. La fille de la pluie parut choquée, puis ses traits changèrent et laissèrent facilement deviner une grande surprise.
    -Rogue tient à Juvia ?

    Aussitôt ces mots mal formés sortirent de ma bouche que je les regrettais. J’avais envies de disparaitre, mes joues brûlaient et mon cœur tambourinait dans ma poitrine pour pouvoir en sortir et m’abandonner à ma panique. La foule grondait, les mains claquaient en rythme alors que de millions de confetti de toutes les couleurs volaient dans l’arène mystérieusement réapparut et tout ça me semblait, irréelle comme si je ne faisais que regarder, que j’étais spectatrice et non actrice, c’est comme si c’est bruits étaient à des millions de kilomètres. Ses yeux pourpres dans lesquels j’étais perdu, voilà ma seule réalité, seul lui existait…Des années passèrent ou alors quelles que secondes je ne savais pas trop… Alors que j’attendais avec appréhension sa réponse et qu’il ne m’offrait qu’un sourire amusé quel qu’un me tira de ce beau rêve éveillé en me secouant énergiquement le bras, cette main pourtant froide sur ma peau éveillé en moi une grande chaleur, agréable, réconfortante, familière… Je la reconnue de suite, Grey. Je me tournais surprise et déboussolée vers lui, puis le soulagement m’envahi et enfin la douleur. Il semblait aller mieux, Wendy c’était sûrement occupé de lui… Mais ses yeux sombres affichaient de la colère… Le mage de glace m’en voulait t’il car je n’ai pas combattue ? Possible…


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Février 2014 à 18:50

    sublime partit j'ai hate de voir la suite préviens moi

    2
    Samedi 15 Février 2014 à 23:18

    Bien sûr!!! Et normalement j'en met une ce soir!

    3
    Dimanche 16 Février 2014 à 13:03

    chui dacc cetait genial jai hate de voir la suite

    4
    Dimanche 16 Février 2014 à 14:13

    *-* Kamilou tu es là! Ca faisait un bay! Je suis contente que tu sois venue et encore plus que ce que j'ai fais te plaise!*-*

    5
    Dimanche 16 Février 2014 à 14:48

    j'adooooooooreuh *o*

    6
    Dimanche 16 Février 2014 à 14:51

    Oh merci Over!!!!!

    7
    Dimanche 16 Février 2014 à 15:34

    ouai dsl jai eu des probleme mes jadore toujour tes chapitre et tes histoire

    8
    Dimanche 16 Février 2014 à 16:19

    Oh Kamilou c'est trop gentille*-*!!!

    9
    Mardi 18 Février 2014 à 18:02

    cest la veriter

    10
    Mardi 18 Février 2014 à 18:04

    J'espère bien^^*couteau sanglant derrière le dos*

    Merci Kamilou^^

    11
    Mardi 18 Février 2014 à 18:06

    hahaha '' rire nerveux '' b-bon j-je vais y aller hein

    12
    Mardi 18 Février 2014 à 18:07

    Mais non restes là! Tu veux des gateaux?

    13
    Mardi 18 Février 2014 à 18:08

    il sont pas enpoisone pas vrai

    14
    Mardi 18 Février 2014 à 18:12

    Mais non!*sourir coincé en même temps que elle planque la mort au rat, surprends le regard de Kamilou* Ah ça ben c'était pour mon prof de techno^^'

    15
    Mardi 18 Février 2014 à 18:13

    heu cest a dire que sa s utilise en physique m-mais c'est pas grave hein je vais y alle jaa

    16
    Vendredi 21 Février 2014 à 23:09

    J'adooooooooore *o* c'est trop bien, en plus Grey l'empêche de tomber au sol *o* trop parfait!! (merci d'avoir mis le lien de ma fiction *o* )

    17
    Dimanche 23 Février 2014 à 18:55

    De rien^^ Je savais que ce passage de plairais^^ Au départ je pensais pas le mettre mais en écrivant il m'est venu comme ça! Enfaite trop  bien ton gif!*-*

    18
    Dimanche 23 Février 2014 à 20:04

    Tu me connais trop bien x)) Merci :P

    19
    Dimanche 23 Février 2014 à 20:12

    Ben en même temps que tu étais à fond dans Gruvia c'est la aller troisième chose que j'ai sus sur toi!

    20
    Dimanche 23 Février 2014 à 20:16

    Mdr, ouai peut être :')

    21
    Mardi 25 Février 2014 à 19:52

     trop bien

    22
    Mardi 25 Février 2014 à 19:56

    Merci^^ Mais juste dis moi si ça part en sucette! Et quand je te demande ce qui va pas tu dis que tout est bien alors que tu dis super, donc si je dois le dire comme ça pour savoir...Pour quoi ce n'est pas parfait?

    23
    Jeudi 27 Février 2014 à 15:15

    C'est troooooop bien tout ça! Vite écrit la suiiiiiite tu peux pas t'arrêter laaaaa ptn x)

    24
    Jeudi 27 Février 2014 à 15:37

    Merci Over^^ Je vais me grouiller mais là j'ai plus aucune avance alors ça va être chaud!

    25
    Jeudi 27 Février 2014 à 18:32

    T'est trop géniak comme d'hab j'aaaaaaaadooooooooooooooooreeeeeeeeeeeeeeeee

    26
    Jeudi 27 Février 2014 à 19:27

    Merci!!!!!

    27
    Samedi 1er Mars 2014 à 21:22

    J'adore.

    28
    Samedi 1er Mars 2014 à 21:28

    Ah merci.

    29
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:23

    J'adore !!!!!! C'est très bien écrit je trouve ! ^^

    30
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:25

    Ca te plais vraiment? *-* Merci!!!

    31
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:39

    Je ne ment jamais ! ^^ 

    32
    Mercredi 19 Mars 2014 à 16:57
    33
    Mercredi 19 Mars 2014 à 17:46

    Trooooooooop biiiiiiiieeeeeeeeen *o*

    34
    Mercredi 19 Mars 2014 à 17:47

    *-* Merci Over!!!!

    35
    Mercredi 19 Mars 2014 à 17:56

    De rien :))

    36
    Mercredi 19 Mars 2014 à 21:33
    37
    Jeudi 20 Mars 2014 à 13:11

    tu fais tous trop bien c génial comme toujours

    38
    Jeudi 20 Mars 2014 à 18:22

    Merci Kiseki!

    39
    juvia69
    Mardi 7 Juillet 2015 à 16:37

    La suite!! la suite!! elle est trop ta fic! Vive le Rovia!!!!!!!!!!!!!!

    40
    Mardi 7 Juillet 2015 à 18:47

    saluuuuuuu, sa fais longtemps qu'on c'est pas vus, enfin écrit, alors j’espère que t'a réussi tes examens et qu'on pourra bientôt se revoir, j'ai déjà mis un chapitre sur chacune de mes fiction passe voir:

    http://melina01.eklablog.com/chapitre-2-le-depart-a118066850

    41
    juvia69
    Jeudi 9 Juillet 2015 à 18:29

    J'aimerai bien que tu fasse la suite. STP.

    42
    Mardi 4 Août 2015 à 17:59

    Ben, j'ai beaucoup écris depuis cette fic et... je m'en suis désinteressé. Je n'aime plus ce que j'ai fais, je n'aime plus le style que j'avais et je préfère largement créer mes propres personnages que de mal en réutiliser, alors honnêtement je ne pense pas que je ferais la suite, dsl... Mais si vous aimez mon style ben... J'écris une histoire bien à moi sur la quelle je travaile dure et que je serais ravie de montrer!^-^

    43
    Grey
    Samedi 19 Mars 2016 à 09:21

    j'ai hate de voir la suite previen moi stp merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :